Afficher Stade d'Elne sur une carte plus grande
Merci à nos sponsors!
Nous avons besoin de toutes les bonnes volontés pour faire de cette journée une réussite et offrir aux enfants une belle fête et des fonds pour l’année prochaine. Les bénévoles peuvent contacter Monique (06 49 32 01 22 - oliveres.monique[at]neuf.fr). Ne tardez pas et merci par avance pour votre aide.
La fête des rugbys du 13 et 14 juin 2015 La fête des rugbys du 13 et 14 juin 2015 La fête des rugbys du 13 et 14 juin 2015
Vous pouvez déjà réserver votre week-end pour venir participé à la fête du rugby des Gafets illibériens. Avec encore une fois la finale du top 14 sur écran géant, animations, repas, le tournoi Bordes de l'école de rugby de la JSI et beaucoup d'autres surprises!
Bénévoles
Organisation Sportive: Samedi (Tableau Score :Cazes Jean Laurent, Serges Herviou, Jérôme Helaine, Stan Lauret) U13 Chef plateaux :Verlize patrick (tableau A), Farré Robert, Mouche Patrick U13 chef Plateaux : Cros Jacques(tableau B),kretchamn Laurent, Gomez Jean Charles U15 Chef plateaux :Fréderic Armengau (Tableau A),Primo Philippe, Claude Capallere U15 chef Plateaux :Robert Durand (tableau B), Tourné gilles, Campio Alex Dimanche (Tableau Score : Cazes Jean Laurent, Serge Herviou, Jérôme Helaine, Stan Lauret) U11 Chef plateaux : Remi Martinez, Marc Tamon , Cuffy Richard U 9 Chef plateaux : Penaranda Thierry, Robert Farré, Roca Jean pierre, conan Samuel U 7 Chef plateaux : Valero francois , Durand Robert, Barniol Jean Michel (uniquement le matin) Accueil Equipes et Bus Samedi et Dimanche: Responsable: Ciboulet Christian, Caritg Thierry, Salgues Tony, Abela Julien, Colin Cyril, William Jampy, Mr Cherraby La même équipe s’occupe ensuite de la réa pro
Les équipes
Carré de 9 !!!!! “Demi-de-mêlée .....? Un poste de synthèse. Ici, vous ne disposez pas des autres, vous êtes à la disposition des autres” a dit Pierre Berbizier A Elne, depuis Illibéris voire Pyrène, les deux anciens noms de la cité, on trouve des demis de mêlée : un format de courts sur pattes élevé ici tête haute à force de regarder le clocher…Bref, une caste à part qui a donné aux clubs de formidables joueurs. Pour un carré, il en fallait quatre. Ils ont gentiment accepté d’être les parrains du challenge Bordes édition 2014 ! A tout seigneur, tout honneur, nous commencerons la présentation par Georges Coste Elevé à la mamelle du rugby catalan, « Caparas », son surnom « non officiel » selon ses héritiers du carré de 9, eut d’abord un grand destin contrarié. International junior, il débute en équipe première de l’USAP à 17 ans et demi ( ! ) lors de la saison 1960/1961 enchaînant presque trois années pleines avant de se faire une grave blessure à la cuisse qui stoppa net sa carrière. Il ne reprit que bien plus tard, terminant son parcours de joueur à Elne aux côtés de son frère tout en ouvrant la porte à un destin d’entraîneur qui va changer la face du rugby….européen ! De l’ultra-local à l’universel. D’abord avec la JSI, l’USAP puis la sélection italienne, Georges va laisser son empreinte partout. La grande Histoire du rugby retiendra que c’est bien lui, à la tête de la Squadra Azzura, qui va obliger les britanniques à accepter l’entrée de l’Italie en 2000. Parmi ces faits d’armes, une victoire en 1997 contre la France 40 à 32 qui va beaucoup faire pour que le Tournoi accepte de passer de 5 à 6 Nations… Rencontrer Georges ne pourra pas vous laisser indifférent : la passion l’habite et son cœur est immense…Rien qu’à l’école de rugby de la JSI, les enfants se rappelleront longtemps du séjour que leur a préparé Georges au printemps 2013 en Toscane…. Jacques Balaguer « Mon parcours, c’est Georges » dit d’ailleurs Jacques. Ce poissonnier et fils de poissonnier avait préféré, à 10 ans, « aller au rugby qu’à la communion » prêche t-il. Son baptême en équipe première aura lieu chez des enfants de chœur : « J’ai débuté chez les fadas à Carqueiranne. Je vous laisse deviner l’ambiance ». Dans la même équipe, Georges Coste repère ce junior qui joue comme un « neuvième avant ». « Potentiellement, le plus fort de tous » s’enflamme ce dernier. « Un gaz terrible ! Une bombe ! Mais plus diletante que les autres. Il avait autre chose en tête ». « Tito » arrêtera donc sa carrière en 1982 à 26 ans tout en étant toujours fidèle à la paroisse illibérienne. « A l’exception d’une aventure extra-conjuguale d’une saison à Bages » selon sa formule. Un adultère vite pardonné. Jean-Marie Fosse et Jean-Laurent Cazes Difficile de les séparer. Car « A Elne, il y avait ceux qui étaient chauds de Jean-Marie et ceux qui préféraient Jean-Laurent. Mais tous s’accordaient pour dire que les Illibériens ont été gâtés à la mêlée » fait observer Jean-Alain Tixador. L’aîné de ce duo des neuf, c’est celui à la moustache : Jean-Marie Fosse, enfant de la « ville haute ». Le genre de joueur à qu’il ne fallait pas regarder les bras. « Il trompait même les mecs de son équipe » résume Georges Costes qui ajoute : « un véritable feu follet, créateur, imprévisible doté d’un crochet exceptionnel…il ne lui manquait que la vitesse ». Cela ne l’empêchera pas d’être un des grands artisans du titre de champion de France 1987 contre Eauze en 3ème division (l’équivalent de la Fédérale 2 d’aujourd’hui !). Une aventure à laquelle Jean-Laurent Cazes avait pris part alors qu’il n’était encore que junior. Précoce « le gat » ! A l’école de rugby, comme Jean-Marie, il va passer entre les mains des Mallejac, Garcia ou Demonte. « Alors que j’entraînais l’USAP, j’avais demandé aux dirigeants de le faire venir à l’USAP. Rien à faire ! » raconte Georges Costes qui appréciait les qualités de ce joueur complet et formidable plaqueur. Plus tard, après 4 saisons à Elne, son père « toussera » quelque peu quand Jean-Laurent lui annoncera son départ à Argelès. Une équipe avec qui il mènera une aventure aussi exceptionnelle que baroque. Le 4 mai 1996, il est le cornac de l’équipe argelésienne qui va mener la vie dure au Stade Toulousain des Califano, N’Tamack, Castaignède et consorts. Les doubles champions de France et d’Europe ne s’en sortiront qu’en fin de match lors de ce huitième de finale du championnat de France finalement perdu par Jean-Laurent 27 à 16 au stade Domec de Carcassonne. Jean-Laurent reviendra bien évidemment jouer à Elne où il relancera l’école de rugby génération Adrien Planté. Jean-Marie et Jean-Laurent entraîneront également ensemble à Elne car la concurrence des premières années ne les a jamais séparés.
Inscription news Photos Accueil Management Actualités Le club Contact PartenairesMentions légales - Création du site Cifeg Informatique 66200 Elne
Ecole de rugby de la JSI Elne - Accueil - Contact - Téléchargement
Management